Spring break en Californie: San Francisco, la ville aux quarante collines sur les bords de l’Océan Pacifique

Du 14 au 20 Avril j’ai quitté la côte Est des Etats-Unis et traversé le pays en direction de la Californie, à 6 heures de vol de New York. La première destination de mon voyage était San Francisco, ville renommée pour ses rues en pentes, ses maisons aux couleurs pastel et son mythique Golden Gate reliant la Baie de San Francisco à l’Océan Pacifique.

Pendant mon séjour je logeais dans une auberge de jeunesse animée située sur Mason Street, en plein coeur de Downtown San Francisco. Cette localisation était idéale pour explorer les rues aux inclinaisons abruptes du centre de la ville.

Le lendemain de mon arrivée, profitant du soleil californien, j’ai décidé de parcourir les bords de la baie de San Francisco et de traverser le Golden Gate Bridge à vélo. A l’autre rive du Golden Gate, j’ai poursuivi ma route jusqu’à la petite station balnéaire de Sausalito où s’empilent les maisons entre la végétation sur les pentes des collines et où s’alignent les bateaux de plaisance le long des promenades.

Traversant de nouveau le Golden Gate Bridge pour rentrer à San Francisco, j’ai ensuite gravi les côtes de Lands End, à l’Est de la ville. Ce plateau s’élevant au dessus de la ville offre une vue imprenable sur l’Océan Pacifique et débouche sur Ocean Beach, vaste plage ou se mélangent promeneurs, mouettes et autres espèces animales, baigneurs et surfeurs prêts à affronter les vagues du Pacifique.

Le jour suivant, sous la pluie et les nuages, j’ai pris un ferry depuis Pier 9 pour me rendre sur l’île d’Alcatraz et visiter la mythique prison qui a abrité nombre des plus fameux prisonniers des Etats-Unis dont Al Capone, Georges Kelly ou encore Alvin Karpis. Malgré son incroyable proximité avec San Francisco, l’île était réputée pour rendre impossible toute évasion à cause des forts courants marins qui l’entourent. De fait, les prisonniers étaient sujets à une double punition, être privés de toute liberté tout en ayant pleine vue sur l’animation de San Francisco.

Outre son histoire carcérale, Alcatraz est aussi un lieu important pour les Indiens d’Amérique qui ont occupé l’île entre 1969 et 1971 afin de réclamer la reconnaissance de droits spécifiques à leur communauté par l’Etat fédéral américain. Du fait de ce passé chargé d’histoire, la prison qui n’est plus en service depuis 1963 reste un des lieux emblématiques de la ville et continue d’attirer chaque jours des foules de visiteurs.

Non loin du port de San Francisco et du quartier de Fisherman’s Warf, se trouve Lombard Street, rue en zig-zag au sommet de Russian Hills le long de laquelle les voitures descendent avec la plus grande précaution sous le regard des nombreux passants attroupés pour observer cette rue atypique.

Du fait de la proximité avec le contient asiatique, le quartier Chinois de San Francisco est particulièrement développé et s’étend jusqu’à la frontière du Financial District. On y trouve une multitude de petites rues bondées dont les façades des immeubles sont couvertes d’enseignes colorées. C’est aussi l’occasion de s’arrêter dans une des boutiques et boire un Bubble Tea, une des spécialités de la ville.

Le dernier jour avant de continuer ma route vers Sacramento un peu plus au Nord de la Californie, j’ai exploré le Sud de la ville, traversant le quartier très hyppie de Haight-Ashbury, avant d’entamer l’ascension de Twins Peaks, point culminant à 282 mètres d’altitude pour finir mon séjour par une vue panoramique de San Francisco.

 


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s