Noël en Louisiane

Pour Noël j’ai été invité à passer les fêtes à la Nouvelle-Orléans, principale ville de l’Etat de Louisiane, dans la famille de ma coloc américaine. Le 22 décembre, après avoir envoyé mon dernier final paper et officiellement clôturé mon premier semestre universitaire, j’ai donc pris l’avion en direction du Sud des Etats Unis à 3h de vol de New York.

En arrivant à destination le premier choc a été climatique: aux alentours de 0°C a New York City, la température atteignant les 25°C m’a sauté au visage dès la descente de l’avion. Autour de moi, les buildings, routes bondées de voitures et citadins pressés avaient été remplacés par des palmiers, un paysage tropical et un coucher de soleil à couper le souffle.

La maison familiale de mon hôte américaine se trouve dans Mid-City, un quartier résidentiel de la Nouvelle-Orléans où s’alignent des maisons en bois style colonial le long de petites rues sinueuses ombragées par de longues branches de chênes entrecroisées. Dans cette ville tous les trajets se font en voiture car comme bon nombre des villes américains, le système de transport est très peu développé excepté le train de villerouge caractéristique qui traverse Canal Street, l’avenue principale de la ville.

Vivre avec des locaux est sans conteste la meilleure façon de découvrir une ville; grâce à ma famille d’accueil j’ai eu la chance d’avoir un aperçu très complet des différents quartiers de la Nouvelle-Orléans, loin des attractions touristiques.

La Nouvelle Orléans est entourée de lacs et zones marécageuses et traversée par le fleuve Mississippi qui se déverse dans le golfe du Mexique au sud de l’Etat. Cette proximité avec l’eau combinée avec la chaleur ambiante rend l’atmosphère très humide, en particulier au crépuscule et à l’aube où une épaisse brume se propage sur la ville.

Contrairement a beaucoup de villes américaines dont l’architecture très récente manque de caractère, la Nouvelle-Orléans est marquée par une longue histoire puisqu’elle a été fondée par des colons français en 1718. Bien que devenue américaine dès le 19e siècle ce passé colonial est toujours très présent dans les pratiques culturelles, en particulier dans le French Quarter ou Vieux Carré Français où s’alignent cafés, boutiques antiques et magasins à la française.

Le jour du réveillon, sous une température avoisinant les 30°C, nous avons honoré cette culture française en déjeunant au Café du Monde où les seuls aliments servis en accompagnement des boissons proposées au menu sont des beignets de carnaval saupoudrés de sucre glace.

Pour Noël, retournant dans la culture américaine, nous avons partagé un repas de Noël très traditionnel avec ma famille d’accueil.


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s